Établir son budget familial

En mars dernier (et oui le temps passe très vite) j’avais publié un article sur le suivi des dépenses et du budget familial. J’avais en tête de faire d’autres articles sur le sujet des dépenses familiales, car c’est un sujet qui me plaît, mais le temps m’a manqué. En ce mois d’octobre je me suis remotivée à écrire sur ce thème, donc voici le premier article. Il traite de la façon d’établir un budget familial. Bien connaître son budget est indispensable pour identifier les postes où l’on peut faire des économies.

Établir son budget

J’ai fait un petit fichier Excel (budget)et deux PDF (budget-mensuel et budget-annuel)  pour vous donner une base et aider à remplir les différentes parties. Si certaines parties ne vous correspondent pas, n’hésitez pas à les télécharger et les modifier. Mon petit côté geek qui ressort : ces fichiers sont partagés sous licence creative commons, vous pouvez les modifier, les partager et me citant comme auteur, mais pas en faire un usage commercial pour plus d’info n’hésitez pas à cliquer sur le petit logo :  Licence Creative Commons
Pour bien établir son budget il faut lister toutes ses dépenses et les revenus sur au minimum un mois.

Noter tous les revenus

Il vous faut lister toutes les sommes entrantes durant le mois. Par exemple, le(s) salaire(s), les différentes allocations et pensions…

Voici les principales catégories que l’on peut trouver :

  • Salaire et autres revenus
  • Pensions (retraite, alimentaires, invalidité)
  • Allocations, sociales
  • Revenus du capital (Loyers, intérêts…)
  • Autres

budget02

Définir toutes les dépenses

Il faut cette fois-ci lister toutes les sommes sortantes du foyer. Pour cela, il y a 3 principales catégories de dépense.

Les dépenses fixes (ou contraintes)

Ce sont les charges qu’il faut payer à échéances régulières. Elles peuvent être obligatoires comme les impôts ou dues à un contrat d’engagement (factures d’eau, électricité, remboursement d’emprunt, loyer). Si on ne paie pas ses dépenses à temps, on risque des poursuites et des pénalités de remboursement. Il faut donc régler ces dépenses en priorité.

conseilAttention : Le terme fixe ne veut pas dire que le montant à payer est le même chaque mois (ou trimestre…) ni que l’on peut ne jamais le réduire. Cela ne veut pas dire non plus que ces dépenses correspondent à tous les besoins vitaux. Par exemple le téléphone est dedans et à l’inverse on ne compte pas les dépenses alimentaires qui elles peuvent beaucoup varier d’un mois à l’autre.

 

conseilSi certaines dépenses (comme les impôts) par exemple ne sont pas mensualisées, pour gérer au mieux son budget il vaut mieux diviser la somme en 12 et prévoir chaque mois de mettre de côté cette somme. Cela évite de prévoir et de ne pas devoir piocher dans ses économies pour payer la totalité de cette somme.

Pour vous aider à ne rien oublier voici les catégories les plus fréquentes que l’on peut trouver

  • Logement: Loyer ou remboursement crédit (+assurance crédit si elle a été souscrite séparément du crédit), assurance habitation
  • Voiture: Assurances, extensions de garanties, crédit voiture
  • Impôts: Impôts sur le revenu, taxe foncière, taxe d’habitation
  • Énergie: Eau, électricité, gaz
  • Téléphonie/Télévision: Téléphone portable, fixe, internet, abonnement aux chaînes payantes
  • Banque: Frais bancaire, remboursement de crédits à la consommation.
  • Famille: Mutuelle, Assurance complémentaire, frais de garde pour les enfants
conseilUn premier petit conseil, il vaut mieux essayer de mensualiser les dépenses fixes pour mieux les lisser sur l’année. Par exemple si l’on paie ses consommations de gaz ou d’électricité tous les 2 mois comme le propose directement EDF/GDF, les mois d’hiver lorsque le chauffage tourne, la consommation explose et l’on se retrouver à payer beaucoup plus, que pendant les mois d’été. Mensualiser ces dépenses permet d’avoir tous les mois la même somme à payer, cela équilibre plus le budget. De plus si l’on mensualise les impôts, l’électricité ou le gaz par exemple, cela est généralement fait sur 10 mois. Les 2 mois restants on peut en profiter pour mettre les sommes correspondante directement de côté.

Pour les deux autres types de dépense cela devient un peu plus compliqué car on oublie souvent pleins de petits achats (surtout ceux payés en liquide) et mises bout à bout ces sommes peuvent devenir conséquentes. Ce travail est assez fastidieux, mais nécessaire si on veut mettre tout à plat.

Les dépenses courantes

Dans cette catégorie on compte les dépenses de la vie de tous les jours. Les dépenses alimentaires, de transport, et en fonction de votre mode de vie, les frais de tabac ou de pressing par exemple.
Connaître ses dépenses pour le poste alimentation n’est pas aisé car elles sont très éclatées, courses au supermarché ticket restaurant, ou alors le pain payé en liquide chez le boulanger…. Il faut tout de même essayer de ne rien oublier.
Il est possible d’économiser sur elles, mais on ne pourra jamais les éliminer. Ces dépenses varient tous les mois, mais on peut quand même estimer à l’avance son budget en fonction de ses habitudes.

conseilPour faciliter cette étape, je note tous les soirs dans mon planning hebdomadaire, en bas de chaque page les dépenses que j’ai eu. Cela me permet de voir où j’en suis dans mon budget de la semaine (j’y viendrais dans un prochain article), et de freiner mes impulsions acheteuses si je suis vraiment juste.

 

Les dépenses occasionnelles

Ces dépenses sont d’un montant plus variable et elles sont plus irrégulières. Si l’on veut économiser c’est dans cette catégorie qu’il faudra commencer. Il s’agit de dépenses de loisirs, vacances, d’aménagement de la maison, d’habillement, l’entretien et les réparations de la voiture… Leur particularité: elles sont souvent reportables d’un mois à l’autre.
Elles peuvent (et doivent) être aussi prévues à l’avance car certains montants sont élevés. Essayer de retrouver toutes les dépenses dans cette catégorie de l’année en cours (et passée) pour pouvoir les diviser en 12 et obtenir une donnée mensuelle. A terme il faudra mettre cette somme de côté et s’en servir lorsque prochaine dépense de ce type arrivera.
Pour les dépenses difficiles à chiffrer exactement (comme pour les loisirs par exemple), mettez seulement un budget approximatif, il pourra s’affiner par la suite si vous avez plus d’informations.

conseilConseil : Penser à mettre de l’épargne dans son budget. Cela vous permettra d’épargner plus facilement. Moi la première si je ne me fixe pas une somme à mettre de côté pour un mois donné, j’ai tendance à dépenser tout cet argent. Il vaut mieux au début mettre une petite somme de côté et augmenter progressivement que imaginer mettre une trop grosse somme et être décourager de ne pas y arriver.
A la fin du mois, n’hésitez pas à consulter les relevés de vos comptes, cela vous permettra de vérifier si certaines dépenses ont été oubliées.

budget03

Que faire ensuite

Première question à se poser: est ce que vous dépensez plus que vous gagnez? Si c’est le cas, il est urgent de faire des économies pour rééquilibrer au maximum votre budget, sinon les économies vous serviront à commencer ou augmenter votre épargne afin de pouvoir réaliser des objectifs qui vous tiennent vraiment à cœur. Nous verrons comment faire dans un prochain article.

Pour continuer à suivre au plus près vos dépenses et leur répartition, vous pouvez aussi jeter un petit coup d’œil sur l’article qui décrit le site :  Gérer mes comptes.

Pour savoir quoi faire ensuite : et comment équilibrer son budget : La règle du 50%-30%-20%

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire ou alors à me contacter directement par mail : laure@so67.life

 

 

1 Comment

  • Aurore dit :

    Intéressant et complet. Merci pour tous ces conseils dont certains ont parfois tendance à être oubliés..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *