Préparer ses propres semis pour un potager réussi

Ça y est les beaux jours sont censés revenir petit à petit. Pour être prêt mi-avril, début mai à les repiquer en pleine terre, il faut dès à présent faire les semis si vous ne voulez pas passer par la case jardinerie pour acheter les plans pour votre potager.

L’année dernière pour la première fois, nous n’avions pas acheté les plans en jardinerie, nous avons réalisé nos propres semis avec des graines principalement achetées chez kokopelli et nous avons été vraiment ravi du résultat (au niveau gustatif et financier)

Nos graines viennent de Kokopelli

Semis

Il y a deux solutions : avoir une plaque de culture alvéolée (comme sur la photo principale de l’article)  ou de petits godets.

Pour avoir au final une dizaine de pieds, il faut faire 15 à 20 semis car il y a un peu de perte à chaque étape (semis, repiquage, plantation).

  • Remplir chaque alvéole de terreau à semis (il ne faut pas prendre du terreau riche, idéalement prendre de la terre à semis). Puis, poser une graine par alvéole au-dessus de la terre et la recouvrir légèrement.
  • Installer la plaque sur un plateau, le remplir d’eau tiède. Il ne faut pas arroser les semis directement. L’eau va remonter par capillarité. Une fois l’eau absorbée, poser le tout sur une source de chaleur idéalement ensoleillé.
  • A chaque fois que la terre est sèche, re-remplir le plateau pour réhydrater l’ensemble.

Les semis sont en place

Repiquage

Lorsque le plant à 2 vrai feuilles dentelées, il faut alors le repiquer dans des nouveaux pots. Le pied continu alors de bien pousser.

Lors de la phase de repiquage, le nouveau contenant doit être opaque. Pour cela, le plus simple et le plus économique et de récupérer des bouteilles vides de lait de 1 litre. Il faut couper le haut de la bouteille et percer 3 trous de l’intérieur vers l’extérieur pour que le surplus d’eau s’évacue. Une fois toutes les bouteilles préparées, les remplir d’un mélange de terre achetée spécialement en jardinerie pour le repiquage. Vous pouvez aussi faire le mélange  vous-même.

  • 1/3 de terre de jardin (un peu argileuse si possible),
  • 2/3 de compost
  • un petit peu de sable.

Pour effectuer le repiquage, enfoncer le doigt dans la terre pour créer un espace. Puis, enlever délicatement le pied et la terre qui l’entoure de l’alvéole et le mettre dans ce nouvel espace.

conseilSo6-7: Pour que cela soit le plus facile, enfoncer un crayon gris ou une baguette par le trou sous l’alvéole et faite remonter doucement la motte de terre avec le plan. Éviter aussi d’arroser le plan juste avant le repiquage.

Et compléter avec de la terre jusqu’à la base des feuilles sans la tasser. Cela parait haut, mais une fois arrosée, la terre va se tasser d’elle-même et le pied sera idéalement recouvert..

Bien arroser le tout et continuer à faire grossir le pied à l’intérieur, derrière une fenêtre ensoleillée

Une fois que le risque de gelée n’est plus à craindre (vers la mi-mai), planter les pieds en pleine terre, ou dans des pots, si vous n’avez pas de jardin. Pour avoir plus de conseil, vous pouvez lire cet article qui explique très bien comment faire.

 

conseilSo6-7 : Pour être tenu informé de la publication des prochains articles rejoignez ma page Facebook et pour découvrir encore plus mon univers n’hésitez pas à vous abonner à mon compte Instagram !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.